Press

Lâchez un p’tit follow, c’est un groupe prometteur!! 👌 🎶

Un album vraiment très agréable à écouter, très zen, les sonorités sont très éclectiques avec ce qui fait leur personnalité : la sublime voix de la chanteuse, suave, envoûtante et qui fait voyager.
Un chant construit sur des quarts de ton et des demi tons avec des ondulations de voix, ce qui n’ est pas courant dans la musique occidentale. On notera un soin particulier apporter au changement récurrent de styles musicaux entre chaque musiques qui composent l’album.
On change de registre et de style musical à chaque nouvelle musique, ce qui est vraiment agréable.

Les passages en français de sonorités indiennes sont vraiment géniaux ce qui reste assez rare dans le paysage musical français actuel.
Bref un gros coup de coeur ♥️🎧🎶🇮🇳 🇨🇵

Melomaneet𝕄Ė𝕃𝕆𝕄𝔸ℕ𝔼 & ℂ𝕌𝕃𝕆𝕋𝕋Ė (MC)

Une atmosphère envoûtante, une captivante variation de musique électronique downtempo. Il s’agit d’une expérience quasi spirituelle pour les bass heads, sans verser dans les clichés du psytrance ou d’aucun style en particulier. Aussi exotique qu’exploratoire, une sonorité d’un raffinement insoupçonné !

Boulimique de MusiquePascale Deslauriers

Si vous êtes en quête d’expériences musicales inédites, découvrez sans plus tarder RAINBOW SAHANA.

Au commande ce duo franco indien deux passionnés de musique du monde et de musique électronique guidés par les vertus pacifiantes de la diversité culturelle et musicale.

Leur marque de fabrique le « mangualatone » audacieux mélange de reggaeton, de reggae, du trip hop et de musique électronique sur une base de chant indien en tamoul.

Leur fil rouge un monde meilleur flottant dans une ambiance électro subliminale aux couleurs de l’ arc en ciel.

Ça Panamemarinetteva.canalblog.com

The stunning conjoin between Indian vocal imprint and dreamy synthesis which sets up the just over five minutes track prior to both voice and instrumentation merging in to a cohesion of instrumentation and voice, both, gliding betwixt Western European spacey-IDM and Indian tradition finds the listener skipping back through the track even as it plays through on first occasion, just to make sure they have got it right in their mind, which is prior to putting it on continual loop as Premsanthy Dubois and Pierrick Levé fuse influences.

I therefore suggest setting aside at least an hour for Suis Moi! prior to hitting play.

Indie Bands Blogemergingindiebands.com

Après « Kanna kanna », découverte du mois dernier, RainbowSahana revient enchanter mon après-midi avec « Soupir », édité sur la chaîne du duo franco-indien. Pour aller plus loin, en savoir un peu plus sur ce duo composé de Pierrick Levé et Premsanthy Dubois, et la musique « Mangualatone ».

Pascal VannierRadio sensation

Bonjour on commence une semaine (oui, nos semaines commencent le mercredi 😉 ) spéciale « Bien-être ». Écoutons un peu de world music indienne

TracksArte

Clip du jour. Les ondes indiennes de RainbowSahana !

Actualités ElectroniquesElectronic Music For Everyone

Reçu aujourd’hui : « Le bleu de l’océan, la chaleur du vinyle, une voix douce qui flotte au milieu du chant des baleines… », vais-je plus loin plonger dans les vagues ?… Désolé, je me suis assoupi mais je pense que c’est l’objectif attendu par RainbowSahana… le crépitement du microsillon qui vous rappelle à vos souvenirs, une basse ronde et moelleuse, et cette voix ensorcelante… Ne me réveillez pas si’il vous plaît, je voyage sur le dos d’une baleine à bosse.

Pascal VanierRadio sentation

… Et on s’amuse tout autant à écouter Rainbow ! Un arc en ciel de musicalité par la surprise qu’il procure dès les premières mesures (world music)

OndomaniacDidier ho

Tiens, celui-ci, j’ai failli passer à côté. La pochette me rappelait un Marcel et son Orchestre, je ne connaissais pas le label, le positionnement nature et karma ne me parlait pas… Et puis, bon, faut croire que je suis moins borné que j’en ai l’air, du coup j’ai lancé l’écoute. Ces accents indiens me titillent. Cette musicalité world electro pop chanson m’interroge. Ce chant partagé entre tamoul et français me fait voyager. Bon, ok, les sonorités sont un peu vintage, et la voix masculine vocodée me plait moins, mais dans l’ensemble, « Puzzle » est une bonne entrée en matière. « Game over » enchaîne sous les mêmes cieux, avec un refrain plus entêtant. Rainbow Sahana déploie sur ces douze titres un style tout à fait personnel qu’il est impossible de comparer à autre chose, mais qui possède ses propres codes. Ainsi, si on est désarçonné à la première chanson, le reste tangue sur les mêmes eaux. Des eaux tropicales, chaudes et peuplées de créatures fantasmagoriques, certes, mais accueillantes tout de même ; si on est bousculés dans notre conception de la musique, on ne l’est pas dans la forme. Douceur, mélancolie légère, ambiances rêveuses, world music soft et electro lounge / trip hop sont les mamelles de cette jeune créature qui rêve d’inspirer ses auditeurs et distiller réflexion autour du bien-être physique et mental autant que de l’écologie. Nobles missions. Bon, ce disque, j’ai hésité à vous le présenter. Assez bien conçu, il souffre cependant d’une certaine linéarité dans ses rythmes et son interprétation, qui font que pour moi, une fois le plaisir de la découverte passé, je finis par me lasser au bout de quelques titres, notamment les plus calmes. Et il y a ce côté naïf complètement assumé et revendiqué, mais qui me correspond assez peu. Mais si je l’ai finalement publiée, cette chronique, c’est que je trouve que l’aventure a de la gueule quand même, et que proposer un ovni pareil est audacieux, et donc susceptible d’intéresser les têtes chercheuses en quête d’originalité. Et que je pense qu’une fois les tics et quelques défauts gommés, Rainbow Sahana peut aboutir à quelque chose de réellement magique.

Adopte un disqueDyvvlad